Don Luigi Guanella e Como.
Italiano Francese Inglese
IT FR EN

Biographie de Don Guanella

Fraciscio, paese natale di S. Luigi Guanella

S. Luigi Guanella, prete novello (1866)

S. Luigi Guanella con i primi Confratelli

Il piccolo Luigi

Don Luigi Guanella, apôtre de la charité, a consacré toute sa vie à l'accueil des orphelins, des pauvres, des personnes âgées, des infirmes et des handicapés, franchissant les difficultés grâce à une confiance inébranlable en la Divine Providence. Il naît le 19 décembre 1842 à Fraciscio, un hameau de Campolcino dans les montagnes de la Valle Spluga, neuvième de treize enfants, dans une atmosphère sereine et attentive aux valeurs humaines et chrétiennes. Au printemps 1852, le jour de sa première communion, sur les hauteurs de Gualdera, le petit Luigi reçoit presque une prédiction de sa mission : dans un moment de solitude, il se souvient que « dans son cœur se déployait un paysage d’une grande douceur, presque paradisiaque, qui le persuadait à faire le plus grand bien ».

Gli anni della formazione

A 12 ans, il se rend à Côme pour étudier afin de devenir prêtre, d'abord auprès des pères Somasques au Collège Gallio, puis dans les séminaires diocésains. Après avoir été ordonné prêtre le 26 mai 1866, il débute son activité pastorale d'abord à Prosto, puis à Savogno, s'engageant sans répit à soulager les plus pauvres et les plus défavorisés de leurs souffrances matérielles et spirituelles.

Alla scuola di don Bosco

En 1875 il se rend à Turin auprès de Don Bosco qui l'accueille avec grande estime et considération, rêvant de l'avoir avec lui parmi les Salésiens. Mais sa voie est une autre : rappelé par l'Évêque, il retourne au Diocèse en 1878 non seulement pour obéir aux ordres, mais aussi pour tenter de réaliser pour ses gens ce qu'il portait depuis des années dans son cœur.

"L'heure de la miséricorde"

Après quelques expériences douloureuses à Traona et à Olmo, en novembre 1881 il est envoyé en tant qu'administrateur paroissial à Pianello del Lario, où il assume bientôt la direction d'un petit hospice d'orphelines et de personnes âgées géré par quelques religieuses du village, parmi lesquelles les deux sœurs Marcellina (future cofondatrice de ses religieuses) et Chiara Bosatta (béatifiée par Jean-Paul II en 1991). Ce petit hospice situé dans le hameau Camlago deviendra l'embryon de la première Œuvre de Don Guanella.

Finalement sonne pour lui « l'heure de la miséricorde»: en effet, quelques années plus tard, avec sa bénédiction, une petite embarcation avec à bord deux religieuses, un groupe de petites filles et quelques meubles part de Pianello del Lario pour Côme, pour ouvrir celle qui deviendra la « Maison de la Divine Providence », la première de ses fondations.

Le fondateur

Il rassemble autour de lui un groupe de religieuses, les Filles de Sainte Marie de la Providence, un groupe de prêtres, les Servants de la Charité, et un groupe laïc, qu'il appelle à partager son infatigable élan caritatif dans le monde entier, apportant aux plus pauvres « du Pain et le Seigneur » et travaillant à la promotion intégrale de la personne.

Le Saint

Don Guanella meurt à Côme le 24 octobre 1915. Près de cinquante ans après, le 25 octobre 1964, Paul VI le béatifie. Le 23 octobre 2011, il est canonisé par Benoît XVI. Pour son zèle et son amour envers les malades, Don Luigi Guanella a été proclamé en 2005 patron secondaire de l'U.N.I.T.A.L.S.I. (Union Nationale Italienne pour le Transport des Malades à Lourdes et dans les Sanctuaires Internationaux) avec Saint Pie X.

Le charisme et le message de Don Luigi Guanella

Roma: Ricovero San Giuseppe in Via Aurelia Antica. Foto scattata probabilmente nella seconda metà degli anni Venti del Novecento.
I sacerdoti in fondo sono don Giovanni Calvi (a sin.) e don Mauro Mastropasqua (a des.).

Don Luigi Guanella fu sempre attento alla scienza, all'educazione e alla comunicazione, consapevole del valore della tradizione ma aperto al mondo ed alle sue novità. Pranzo offerto da don Guanella in occasione del Congresso dei telegrafisti convenuti per le onoranze di Alessandro Volta, presso la Casa delle Figlie di Santa Maria della Provvidenza a Lora. Anno dell’esposizione Voltiana 1899.

Le charisme de Don Luigi Guanella est l'annonce biblique de la paternité de Dieu, qui représente pour lui une expérience personnelle profonde, mystique et prophétique, et il donne à sa sainteté et à sa mission une dimension caractéristique et qualifiée ; c'est une expérience qu'il veut partager avec tout le monde, surtout avec les plus pauvres et abandonnés : « Dieu notre Père abonde comme la mer, qui reçoit autant d'eau qu'elle en verse à la terre et qui ne se tarit jamais. Dieu notre Père [...] te regarde avec amour, comme s'Il ne devait penser qu'à toi ».

Ses Maisons s'organisent de façon cohérente à la mesure de l'homme, dans un esprit de famille et elles adoptent leur propre méthode d'éducation préventive, confiées à la paternité de Dieu. La conduction et la gestion de l'ensemble Lui sont confiées : « C'est Dieu qui agit ». Avec nous qui sommes également les Siens, le Saint Esprit partage la grâce et l'inspiration évangélique du Fondateur, pour continuer son ministère de charité dans l'Église.

Parmi les plus affaiblis dans le corps et l'esprit, sans appui humain, nous prenons soin des jeunes, des personnes âgées et des "bons enfants", personnes qui caractérisent notre apostolat.

Archives photographiques de Don Guanella

Posa della prima pietra
del Santuario S. Cuore in Como (1913)

La Casa Divina Provvidenza (Como)
all’inizio del Novecento

A Roma, nel quartiere Monte Mario, nel 1903 don Guanella aprì una colonia agricola ed un ricovero maschile

Nuova Olonio (Sondrio): monumento a don Guanella nella Casa Madonna del Lavoro, struttura che accoglie anziani e disabili, realizzato dallo scultore Alfredo Vismara.

“Don Luigi Guanella e Como: una storia per immagini” ("Don Luigi Guanella et Côme : une histoire en images") est le titre d'un projet réalisé par l'Archivio fotografico guanelliano (les Archives photographiques de Don Guanella) des Servants de la Charité – Œuvre de Don Guanella - Province Sacré-Cœur sous le patronage de la Fondation de la Communauté de Côme et de la Commune de Campione d'Italia.

En quelques clics, le visiteur se retrouve dans un véritable musée virtuel contenant 12 000 supports iconographiques. Le parcours est idéalement cadencé en quatre sections.

 

Les quatre sections des archives photographiques

Dans la première, consacrée entièrement à Don Luigi Guanella, le regard se pose sur des photographies, des diapositives, numériques et négatives, qui représentent les moments les plus importants de la vie du jeune saint lombard, avec une référence particulière aux provinces de Côme et de Sondrio, les deux principaux centres du diocèse du territoire de Côme. Les plus anciens témoignages remontent à la première messe, célébrée en 1866, les plus récents à 1915, année de sa mort. Mais ce n'est pas tout. La section est complétée par des tableaux, des objets et des sculptures, avec des portraits et des dessins représentant aussi les parents de Don Luigi.

La seconde galerie abrite des personnages qui l'ont connu ou qui en ont admiré le magistère – à partir du pape Pie X, en passant par le Bienheureux Scalabrini, évêque de Plaisance et ami du cardinal Andrea Carlo Ferrari, évêque de Côme d'abord, puis archevêque de Milan, qui a toujours eu une prédilection particulière pour les Servants de la Charité.

La troisième section concerne les lieux de Don Guanella, qui de façon différente reportent les traces de la présence de Don Guanella, mais aussi son engagement dans la ville de Côme, à partir de la seconde moitié du XIXème siècle jusqu'à 1915.

Enfin, les Œuvres, c'est-à-dire les Maisons de Don Guanella. Certaines des Maisons incluses dans le projet remontent directement au Fondateur de la Congrégation. De nouveau on se réfère surtout à Côme, avec la Maison de la Divine Providence – la Maison mère – et d'autres structures nées en Valtellina et dans la Suisse voisine. Une partie de la documentation iconographique est en revanche successive à Saint Luigi, comme le documentent les récentes constructions au Ghana, au Nigéria et en République Démocratique du Congo.

 

Méthodes de recherche

Comment s'orienter dans la recherche des sources iconographiques qui se trouvent à l'intérieur des archives ?

La consultation ne présente aucune difficulté. Avec un autre clic, on accède à un simple masque. Si le visiteur a déjà une idée précise de ce qui l'intéresse, il pourra se servir de l'interrogation à travers les "mots-clés". En tapant le mot "baptême", par exemple, il apparaîtra exactement le baptême de Don Luigi. Au cas où les exigences de qui effectue les recherches seraient plus complexes, il est possible d'insérer dans le champ prévu à cet effet plus d'un mot-clé. Pour qui est intéressé au lien entre Don Guanella et la Confédération Helvétique, pour donner un autre exemple concret, il suffira d'écrire "Guanella" et "Suisse", même en minuscule.

Il existe aussi une autre possibilité, en mesure de guider l'utilisateur qui ne saurait pas comment "se déplacer" à l'intérieur des archives. Le masque permet en effet de remplir des champs prédéfinis - un à la fois ou tous ensemble : la localité à laquelle se rapporte l'image, l'année ou la période à laquelle elle remonte et le type de support (photographie numérique, négatif ou diapositive).

Par conséquent, si on voulait vérifier la présence de négatifs concernant la ville de Côme en 1950, il suffirait de cliquer "SEARCH" remplir les trois champs en y insérant les mots en question, puis "Search On All" et enfin "search".